Transfert de matière et d'énergie dans les écosystèmes

 

 

 

Transfert d'énergie et de matière dans les écosystèmes
  • Dans cet écosystème la biomasse des producteurs (végétaux chlorophylliens) peut être estimée à 331 tonnes de matière sèche par hectares, la biomasse des consommateurs primaires (animaux herbivores) à 3,5 Kg de matière sèche par hectare, la biomasse des consommateurs secondaires (carnivores divers) à 0,6 Kg / hectare et celle des décomposeurs du sol à 500 Kg / hectare.

  • L'énergie solaire (= énergie lumineuse) reçue par les végétaux chlorophylliens est partiellement transformée en matière organique (= énergie chimique).

  • La productivité primaire brute (= PPB) d'un écosystème est la production totale de matière organique, élaborées par photosynthèse, et est exprimée en kJ par m2 et par an.

  • Une partie de la matière organique synthétisée par les plantes est utilisée pour fournir de l'énergie libérée par la respiration, une autre partie de cette énergie est perdue dans la matière en voie de décomposition ; la matière organique végétale restante est fournie aux chaînes alimentaires animales : c'est la productivité primaire nette (=PPN).

(fermer la fenêtre)